Flexpai le test

Les premiers retours des Flexpai, montrent en effet une interface avec beaucoup de latence par exemple. Pour l’instant la question est peu présente, mais quid de la durée de vie des produits ? Physiquement parlant, plier et déplier un but sur un point précis, conduit immanquablement à une fragilisation sur la longue durée. Sur ce point, nous n’avons encore aucun retour et pour beaucoup de constructeurs, on ne sait même pas encore les matériaux utilisés. Si les constructeurs souhaitent nous faire dépenser plus d’un millier de dollars on espère, qu’ils garantiront la durée de vie de leurs écrans à quelques années. La vraie révolution peut venir d’écrans vraiment flexibles. LG a déjà fait le buzz avec son téléviseur qui s’enroule dans sa base pour s’en aller, laissant imaginer qu’un téléphone cellulaire enroulable peut un jour voir le jour. Le mieux étant qu’il puisse s’enrouler pour n’être pas plus épais qu’un stylo… Mais il semblerait que les nouveautés pour y parvenir ne soient pas encore complètement au point. En attendant, il faudra certainement se contenter d’écrans légèrement flexibles. LG a déjà fait une première tentative avec son G Flex, sans croiser un impressionnant succès commercial. Xiaomi peut se lancer à son tour. Le principal intérêt d’un écran légèrement flexible est que lorsqu’on s’assoit dessus, s’il est dans une poche arrière par exemple, l’écran souple se casse moins facilement… Pas sûr que ce seul argument justifie la dépense !